moddboard tapis beniouarain.png

Considérés comme les tapis rois au Maroc, les tapis Beni Ouarain sont faits à partir de la laine la plus douce et épaisse du Maroc : celle des moutons du Moyen-Atlas.

Chaque tapis est une pièce unique, entièrement tissé à la main par les femmes des tribus de Beni Ouarain et des villages proches, qui excellent dans le choix de cette laine soyeuse, ivoire aux reflets dorés, qui nécessite – pour chaque pièce – une récolte pouvant durer plusieurs années.

Cette région montagneuse et isolée a permis aux tapis de Beni Ouarain de conserver leur identité tribale sans être influencés par les motifs orientaux ou arabes.

Leur dessin est composé de motifs minimalistes asymétriques de couleur noire ou marron, et de formes géométriques abstraites tissées sur le fond de la laine vierge. Le double noeud et les finitions les rendent lourds et assurent une excellente isolation et une très bonne tenue au sol.

Leur pureté, leur chaleur, et leur capacité à s’adapter à tous les intérieurs en font des pièces intemporelles et incontournables de la décoration contemporaine.

LES TAPIS BENI M'RIRT

Originaire également de régions montagneuses à l'enneigement très supérieur au reste du Maroc ces tapis sont d'une exceptionnelle densité et la hauteur de laine est souvent supérieure à celle des Beni Ouarain. Là ou ces derniers vont avoir un aspect plus animal, les M'rirt auront l'aspect serré d'une moquette et une épaisseur fantastique.

moddboard tapis azilal.png

Les tapis Azilal comme leur nom l’indique, proviennent de la région escarpée d’Azilal, située dans les montagnes reculées et très dif ciles d’accès du Haut Atlas.

Réservés exclusivement aux femmes de cette région, ils sont réalisés par alternance de motifs composés d’une ligne nouée et d’une ou deux lignes tissées à partir de laine brute vierge, selon un rituel culturel trans- mis de mère en lle depuis des générations.

Riches en couleurs, les tapis Azilal témoignent d’une grande créativité en termes de dessins. Ils combinent des motifs irréguliers et abstraits, de nombreux symboles berbères et des graphismes géométriques sou- vent à base de losanges. Fruits de l’imagination de la noueuse, véritables œuvres d’art comparables à des tableaux abstraits, les tapis d’Azilal sont rares et étaient presque inconnus sur le marché avant les années 90.

moodboard tapis boucharouite.png

Les tapis Boucharouite sont originaires des zones rurales.Tissés par des femmes berbères dans des foyers modestes à partir de tissus récupérés - chiffons, robe usée, écharpes, bouts de ls en coton, nylon, laine parfois - mis en musique pour fabriquer ces « tapis-tableaux » poétiques et spontanés.

Tapis d’été ou d’hiver en fonction du côté ou ils sont utilisés – ces tapis ont une vocation domestique très terre à terre qui contraste avec la délicatesse des compositions réalisées par les tisseuses.

Véritable art populaire mêlant pauvreté des matières et richesse du graphisme, des couleurs et du rendu, le tissage du Boucharouite est une technique à part.

Sans modèle, sans « patron », la tisseuse berbère laisse courir son imagina- tion et ses doigts, elle construit en même temps qu’elle crée, complètement spontanément, une œuvre d’art brut unique, rêveuse et sans contrainte, où sa sensibilité peut s’exprimer pleinement.

Ces tapis étonnants, émeuvent par leur poésie, leur fantaisie et leur gaité.